Fonction des Halles


LES HALLES : Poumon de la Cité

halles-narbonne_facade4Il faudrait sans doute des jours entiers, des milliers de pages et des litres d’encre pour tout écrire sur les Halles et marchés de France tant ces lieux sont riches d’histoires, de spécificités, d’anecdotes et d’aventures humaines.

Lieux commerciaux par excellence, les marchés constituent la forme de distribution la plus porteuse d’authenticité. Ils perpétuent les traditions de nos terroirs et de nos savoir-faire auprès d’une clientèle en quête de Qualité. Dans ce domaine, les marchés présentent incontestablement l’atout d’une plus grande fraîcheur et d’une traçabilité facilitée. En Languedoc Roussillon, on dénombre 13 Halles couvertes qui ont su conserver une vocation commerciale spécifiquement alimentaire. (Carcassonne, Narbonne, Nîmes, Alès, Agde, Béziers, Lunel, les 4 halles de Montpellier, Sète et Frontignan).


Ces halles jouent un rôle économique important dans nos cités par les milliers d’emplois directs(*) et indirects qu’elles engendrent, mais également au travers de l’importante activité commerciale qu’elles génèrent en terme de chiffre d’affaire.


Elles sont des locomotives commerciales par leur situation géographique en plein centre des cités. Elles sont au cœur des politiques de revitalisation des centres villes parce qu’elles proposent une offre diversifiée et inégalée dans le domaine alimentaire, qui fait souvent défaut dans les schémas d’organisation du commerce de proximité.


Elles présentent également un intérêt urbanistique incontestable puisqu’elles apportent un service de proximité essentiel à la qualité de vie en centre ville. Il n’est pas rare que les promoteurs immobiliers utilisent la « proximité avec les halles » comme argument de valorisation des logements de centre ville. La diversité architecturale des marchés couverts est également non négligeable, tant on sait qu’elle est en France l’une des plus riches du monde. Du médiéval au contemporain, en passant par le style renaissance, Napoléonien ou le fameux style Baltard du siècle dernier, chaque bâtiment possède ses spécificités qui en font une œuvre architecturale unique, une page de notre histoire.


Dans notre région, les Halles sont des pôles d’attraction touristique importants ; elles répondent au besoin des visiteurs d’identifier la région qu’ils visitent. La halle joue pleinement ce rôle puisqu’elle est un lieu de concentration des produits locaux de qualité, le reflet de la culture gastronomique de nos villes ou de nos régions, la vitrine de notre terroir.


Enfin comment parler des halles sans évoquer leur dimensions humaines qui en font des lieux privilégiés d’échanges culturels et sociaux . On a su y conserver une véritable proximité entre clients et commerçants, mais également entre les usagers eux même, car la halle reste l’un des rares lieux ou se mêlent naturellement toutes les classes sociales et religieuses sans exception et sans discrimination. Un lieu public par excellence, où se côtoient hommes et femmes, jeunes et vieux, notables et marginaux, religieux et athées, truands et magistrats, …


Loin de l’anonymat, des caddies, des longues attentes à la caisse et des produits stéréotypés en barquettes, les halles ont su garder leur convivialité… ce plus d’humanité qui ne s’imite pas.


(Auteur : Stéphane ROMAIN)

(*) le commerce non-sédentaire emploi 135 000 personnes en France.


UN AVIS SUR CETTE PAGE ?


Commentez-la !

Votre adresse email ne sera pas publiée *